L'ecoprint, l'art d'imprimer le végétal Travaux personnels d'impression et de création

Les 5 étapes indispensables pour réussir votre ecoprint

Le 07/03/2024 0

Dans L'ecoprint, imprimer la nature

20240122 103943

L’ecoprint, on en parle de plus en plus. Des démonstrations fleurissent par ici, par là et de plus en plus d’ateliers se créent. Le web regorge de vidéos et une fois de plus on ne sait pas distinguer le vrai du faux… Tout a l'air très simple, on a l’impression qu’il suffit de mettre un tissu et des plantes dans un panier vapeur et le tour est joué… Et bien non ! C’est un peu plus complexe que çà !

 

 

 

5 étapes essentielles pour réussir l'écoprint sur tissu

Cela fait déjà un petit moment que vous pensez à l'écoprint, vous en parlez avec vos amis et vous vous êtes promis de partager ensemble un moment pour essayer cette technique d’impression végétale ! Vous avez vu certains travaux sur le net concernant le sujet, quelques vidéos et l'envie de vous coudre et imprimer une jolie jupe pour cet été se fait sentir de plus en plus. Vous avez même en prévision de vous confectionner un beau petit rideau pour votre fenêtre de salle de bain avec un charmant drap ancien de famille monogrammé !

De beaux projets en perspective et vous avez raison, l'éco print est une activité ludique et agréable à partager entre amis ou en famille.

Mais attention, pour que vos projets soient une réussite, je vais partager avec vous les 5 étapes importantes à respecter afin que vous ne soyez pas déçu. Le net regorge de conseils qui ont tendance à faire croire que tout est accessible facilement. C’est bien évidemment un leurre. L’ecoprint n’a rien d’une activité difficile mais sa réussite est dépendante du bon respect de chaque étape pour que votre impression résiste au temps qui passe et aux lavages.

A ce stade de l’aventure, vous avez préparé le matériel nécessaire, votre petit atelier est prêt à vous accueillir. Vous avez choisi les tissus à imprimer et lors de votre dernière balade, vous avez repéré un petit coin de paradis qui vous permettra de cueillir les végétaux que vous souhaitez imprimer.

Nous allons donc entrer dans le vif du sujet et parler de ces 5 étapes incontournables pour réussir votre impression végétale sur tissu cellulosique (coton, lin, chanvre, metis, bambou, viscose, soie…)

1. Supprimer l’apprêt de votre tissu neuf

La première étape consiste à laver le tissu.

Si votre tissu est neuf, il a très probablement été recouvert d’un apprêt visant à fixer son aspect. Il est donc important de retirer cet apprêt. Cette opération permet également d’éviter le rétrécissement des tissus si on venait à le coudre avant de le laver. 

Vous pourrez donc  laver vos celluloses en machine en respectant la température conseillée pour chaque tissu. Exception pour la soie, vous pourrez la plonger dans une bassine, dans de l’eau chaude et la faire tremper toute une nuit. Vous pourrez ensuite la laver à la main avec un savon doux. 

Si vous utilisez des draps anciens, vous pouvez les laver entre 60 et 90°.

 

2. Mordancer le tissu lavé pour fixer l'ecoprint

La seconde étape est très importante puisque c’est elle qui va permettre de fixer le végétal sur le tissu.

Cette étape s’appelle le mordançage et elle consiste à tremper le tissu, qui a été préalablement lavé, dans une solution de mordant composée d’alun ou de fer, ou encore un mélange des deux. Il existe différentes façons de mordancer les tissus. Je ne vous parlerai que de l’alun et du fer pour les fibres cellulosiques. C’est avec ces produits que je travaille. Les recettes varient en fonction du résultat souhaité.

Même si parfois certains végétaux peuvent se fixer sur le tissu sans mordant, celui-ci reste nécessaire si l'on souhaite obtenir une bonne solidité de la couleur à la lumière et au lavage. 

 

3. Fixer le mordant définitivement dans la fibre textile

Je vous conseille fortement de sécher vos tissus dehors, pour une meilleure prise.

Le tissu mordancé devient raide et dur au séchage. A cette étape, il est important de le fixer pour qu’il résiste au lavage. Ainsi, le tissu mordancé le sera définitivement. Et même si vous ne l’utilisez pas immédiatement, ce n’est pas un souci, le mordançage ne disparaîtra pas.

Encore une fois ! On lave à nouveau le tissu après avoir fixé le mordant. Le voici enfin prêt à recevoir la belle empreinte des végétaux.

C’est maintenant que vous pouvez partir à la cueillette pour choisir les feuilles et fleurs.

4. Débuter l'impression végétale, le moment tant attendu

Nous abordons à présent l’étape la plus agréable du processus. C’est maintenant que vous allez faire preuve de créativité. C’est une étape importante également puisque de la disposition des végétaux dépend la composition florale. Ainsi, l’emplacement de chaque feuille, le sens dans lequel vous la disposerez, la variété des végétaux que vous utiliserez, les éléments que vous ajouterez, baies, fond, pigments feront de votre composition un véritable travail artistique.

Mais il est évident que c’est la connaissance des végétaux que vous allez acquérir à force de pratique qui fera de votre travail une oeuvre sans égal. Je vous conseille donc de développer si ce n’est déjà fait patience et persévérance qui vous guidera petit à petit vers la découverte d’un univers incroyable que vous n’avez jamais vu tel qu’il est.

5. Laver et repasser le tissu, découvrir votre ecoprint

Une fois votre tissu sorti de la vapeur, vous pouvez le dérouler immédiatement, en faisant bien attention de ne pas vous brûler, je vous conseille de porter des gants, ou choisir de le laisser poser et refroidir. Plus il restera ainsi sans être déroulé plus le végétal s'ancrera dans le tissu. 

Une fois déroulé, vous aurez à ôter le feuillage cuit. Vous pourrez à ce moment laver votre tissu pour la dernière fois. Puis le sécher et le repasser. Le repassage est un moment magique qui donne à la création une profondeur incroyable.

Cette préparation peut paraître fastidieuse dans le processus de l’impression végétale, et je vous comprends je sais que vous avez hâte de pouvoir poser vos feuilles et fleurs sur le tissu pour entreprendre au plus vite votre composition et la déposer dans votre système vapeur afin que le végétal laisse sa belle empreinte sur le tissu. Mais il est de la plus haute importance et j’insiste la dessus de suivre scrupuleusement toutes ces étapes afin d’obtenir le résultat à la hauteur de votre attente. Sinon, vous risquez fort bien de vivre une déception. 

Avec un peu d’expérience, dès que vous aurez appris à vous organiser, vous pourrez très vite vous rendre compte que le cumul de ces étapes se réalise relativement vite.Vous pourrez par exemple passer une journée à la préparation de vos tissus pour ensuite les stocker en attendant de pouvoir les imprimer.

Ce qui vous permettra ultérieurement de pouvoir passer du temps uniquement pour l’impression, votre moment préféré.

 

Je suis Delphine, je travaille l’ecoprint dans le nord de la France, en campagne. Je me suis formée avec IRIT Dulman. J'ai vite compris qu'il me fallait découvrir, mon propre environnement trés différent du sien. Il y a beaucoup de travail, de découvertes, c'est passionnant ! Beaucoup de partages avec vous !

A très bientôt.

Delphine

eco print

Vous devez être connecté pour poster un commentaire